16/05/2018

Dominique Tinguely, Zorro d’opérette.

maxresdefault.jpg

Il y a eu le second tour de l’élection au Conseil d’Etat. Il y a eu les gagnants, il y a eu les perdants. Il y a eu les contents et les mécontents. Parmi les mécontents, un grand Monsieur dont je tairais le nom pour ne pas amplifier encore la polémique. C’est un très grand Monsieur de droite, un militant de la première heure de l’écologie pragmatique. Un retraité de la politique qui peut revendiquer un palmarès et de grandes actions qui ressemblent au palmarès de Federer. Une personnalité fort appréciée pour ses qualités humaines. Et, malheureusement, il faut le reconnaitre, ce grand Monsieur a merdé. Oui, il a merdé (je n’ai pas d’autre mots). Mécontent de la défaite d’un de ses favoris, il a eu des mots plus que malheureux à l’encontre d’une communauté. 

Le fait d’avoir merdé, il l’a reconnu presque immédiatement, il a présenté des excuses et la personne visée par ses propos n’a pas souhaité en rajouter. L’histoire aurait pu s’arrêter là. 

Oui mais voilà, nous sommes à Genève et à Genève, nous avons des Zorro qui veillent. On ne sait pas trop sur quoi mais ils veillent.

Lire la suite

13:08 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

05/05/2018

« Dernier moment pour faire un choix » de Gisèle Torche

Un petit texte d’une dame que apprécie lire sur les réseaux sociaux:

5C4629B5-F7A9-4822-B486-5B8A2AA7BA8B.jpeg

C’est un homme heureux avec un regard dans lequel on peut lire une sincérité sans voile, heureux d’œuvrer sans trêve pour le bien d’autrui, sans rien attendre en retour, tout n’est que cadeaux, il a un franc-parler qui sort du cœur, sans détour, et bien d’autres qualités encore.
Il est partout, il nous « emmène » avec lui, (n’en déplaise…) afin de nous informer, de nous faire vivre chaque jour les réussites et les exigences de son mandat. Toujours sur le terrain, il est là, il est partout, surveillant l’avancement des travaux en cours, inaugurant ceux qui débutent, en discussion avec les ouvriers, les chefs de chantier, des interminables négociations financières, sans parler des rivières et de bien d’autres choses encore.
Mais voilà, son chemin est parsemé de cailloux lancés par ceux qui ne font que parler, qui n’ont rien prouvé à ce jour et qui ne seront que des embuches pour les élus de demain.
Ces attaques permanentes, ces injures, ce manque de respect sont juste indignes, et venant de personnes qui briguent un mandat, cela peut laisser pensif.
Il est temps pour nous tous de réfléchir, de ne pas nous laisser embourbé par les méfaits de la jalousie de ceux dont les paroles sortent de la bouche sans passer ni par le cœur ni par la tête.
Merci Monsieur Barthassat
Belle journée

 

 

00:45 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |