28/04/2018

Pro Vélo et compagnie, ça suffit!

L’association Pro-Velo annonçait mardi 24 avril sur sa page Facebook une manifestation contre l’ouverture des voies de bus au deux-roues motorisés (2RM). L'Association transports et environnement (ATE) et Actif TrafiC participeront à la mobilisation.

Cette annonce a provoqué la colère des milieux motards et notamment d'Acid Moto et Generation2Motards dont je fais partie. La suite de nombreuses réactions négatives, Pro Vélo a retiré sa publication. La publication a ensuite été republiée aujourd’hui puis à nouveau supprimée pour les mêmes raisons.

IMG_1568.JPG


Dans un article de 20 Minutes, Alfonso Gomes Cruz, président de Pro Vélo disait n’être ni dans la confrontation ni dans l’apaisement. Pro Vélo se vante d’avoir 20% des membres du Grand Conseil chez eux. Ils n’ont donc pas besoin de faire des manifestations, ils peuvent largement déposer des projets de loi et obtenir ce qu’ils veulent. La réalité, c’est que ces trois associations se foutent complètement des cyclistes. Leur but est double.

1. Ils ne veulent plus de moto! Pour preuve une capture d’écran de Monsieur Gomez (pour mémoire, le président de Pro Vélo, pas un simple membre) qui dit clairement que Pro Vélo en a « marre des motos ». Il prétend également que les motards sont des racistes insultants...

IMG_1565.JPG

2. Aucune ouverture de voie de bus n’est prévue à l'endroit où se tiendra la manifestation. Donc, le seul et unique but de cette manifestation, c’est de se faire voir dans le second tour de l’élection au Conseil d’Etat. Nous savons qu’ils n’aiment pas Luc Barthassat. Mais dans l’unique but de compromettre son élection, ces gens prennent en otage les 50’000 usagers 2RM. C’est un pur scandale. Vous en doutez? Je vous laisse (re)lire la publication de Monsieur Gomez.
 

Capture d’écran 2018-04-28 à 17.31.12.png

Soyons clairs, si on en juge par les réactions sur les publications Facebook des associations. Par le fait que Pro Vélo a reçu tellement de remarques négatives qu’elle a dû retirer deux fois sa publication, ces entités ne jouissent d’aucun soutien en dehors de leur comité. De plus, la manifestation n’est pas recensée dans les manifestations autorisées par la Police cantonale.

Fort de ce qui précède, on peut se demander pourquoi ces gens se sentent visiblement au-dessus des lois. Premièrement, jamais ils n’appellent les cyclistes à respecter la LCR et deuxièmement, il ne semble pas se soumettre au parcours du combattant des autorisations pour manifester. On peut se demander si l’Etat va laisser faire alors qu’actuellement, organiser une simple course cycliste est devenu extrêmement compliqué.

Je vous invite donc à agir. Je vous propose d’écrire sur les pages Facebook de Pro-Velo, actif trafiC et de l’ATE et de leur dire tout le mal que vous penser de leur démarche. (En public uniquement et surtout sans insulte ni grossièreté). J’ai lu que beaucoup comptent se rendre sur place. Je vous supplie de ne surtout pas le faire et d’éviter les lieux. Il est évident que c’est ce que ces gens recherchent. La confrontation. Il est donc important de l’éviter.

Egalement disponibles ici

 

18:59 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |

Commentaires

La farce tourne à la caricature lorsque le comité du Slow up veut interdire les vélos électriques à la manifestation.
Les Verts nuisants vivent dans un monde abstrait et sont une véritable menace pour le bien être des gens. J'ai, à plusieurs reprises, manifesté ma pensée sur le site de l'ATE qui m'a censuré une fois sur deux. Je renonce à participer à ces discussions qui tournent en rond autour d'une idéologie mortifère.

Écrit par : Pierre Jenni | 28/04/2018

J'ai un profond respect pour les cyclistes ( les vrais )qui roulent toute l'année par tous les temps par contre beaucoup moins pour ceux qui utilisent ce mode transport comme marqueur politique et dont le seul but est de circuler au mépris des lois en toute impunité

Écrit par : Morard | 28/04/2018

Quelqu'un pour lui dire que la piste cyclable est une création du régime nazi ? Juste pour voir la mine déconfite du père Cruz qui traite les motards de facistes.

Écrit par : Laurent Lefort | 29/04/2018

Beaucoup de voies de bus servent de pistes cyclables. Et la cohabitation entre cycliste et moto reste périlleuse.... surtout que seules les motards peuvent s'amuser à faire des excès de vitesse. Les motards devraient s'imaginer rouler avec un vélomoteur démuni de rétroviseurs et entouré de gros cubes... C'est pourtant les conditions que devraient endurer les cyclistes selon vous.

De manière générale, je trouve que les motards se sont habitués à trop de tolérance envers leurs conduite et leurs adaptations au code de la route. Interfile à tout va, stationnement au-delà des lignes de feux aux carrefours ou encore le stationnement sauvage. On devrait faire encore plus preuve de tolérance envers des utilisateurs motorisés (pollueurs) qui en demandent toujours plus.

Écrit par : Riro | 30/04/2018

Les commentaires sont fermés.