23/04/2018

Quand ça devient dur, Hodgers renonce…

teaserbreit.jpg

Lors d’une apparition télévisée et lors du dernier débat public qui a eu lieu la semaine passée, Antonio Hodgers, conseiller d’Etat candidat à sa succession a sorti de but en blanc: « Nous ne construirons pas 50’000 logement d’ici 2030 ». Il a sorti ça comme ça… Boum!!! Selon lui, subitement il n’y aurait plus de pénurie de logement à Genève? Non il ne l’a pas dit évidement. Alors quelle mouche l’a piqué? Comme peut-il subitement renoncer à un objectif de longue date nécessaire pour les Genevois? 


Il semble que 5 ans de pouvoir lui ont fait oublier les réalités. Une personne proche de moi, lors de la campagne de 2013 m’avait dit que s’il avait été une éolienne, avec l’air qu’il brasse, le canton serait autonome en électricité. Désormais, ce n’est plus le canton, c’est le pays qui serait autonome. Oui parce que non content de dire que ce n’est pas le plus grave que les Genevois payent un 4 pièces le loyer d’une maison en Valais à cause de la pénurie, il ose des diatribes politico-politicienne du genre « Il faut privilégier le qualitatif au quantitatif ». Je ne comprends pas bien… Pour loger Monsieur et Madame tout le monde (oui ceux qui ont du mal à boucler les fin de mois), Hodgers veut-il mettre sauna, hammam et jacuzzi dans les appartements? Je crains que ce ne soit à des année lumière des besoins de la population. 

Ce n’est pas tout, le conseiller d’Etat Vert ne loupe aucune contradiction. D’un côté il dit qu’il ne construira pas les 50’000 logements promis et de l’autre, il dit qu’il faut construire des logements pour les personnes qui viennent travailler à Genève et arrêter d’exporter notre crise du logement de l’autre côté de la frontière… Y a-t-il que moi qui trouve que ça sonne très contradictoire? Non parce que d’un côté il ne faut plus construire autant et de l’autre, il faut construire pour les nouveaux arrivants… Le MCG n’en demandait pas tant. 

La réalité, c’est que construire des logements à Genève, c’est compliqué, c’est dur, il faut du charisme et il faut être capable de travailler avec tous les acteurs, même ceux avec qui l’on n’est pas d’accord. Il est important de rappeler que Antonio Hodgers en est incapable. Il a fermé la porte à la Chambre genevoise immobilière qui est un acteur incontournable du secteur… Imaginer le ministre des transports fermer la porte à l’ATE ou au TCS… La Tribune de Genève aurait fait un numéro spécial. 

Hodgers a échoué car les logements construits sous son règne sont l’œuvre de ses prédécesseurs de droite. Au moment de mettre en œuvre ses travaux et ses projets, il se rend compte que ses cinq années de gesticulations stériles ne lui permettront pas d’agir avec le même talent qu’un François Longchamp. Donc par manque de courage, plutôt que de se battre pour le bien des Genevois, il renonce. Il contente ainsi les éternels gueulards genevois qui ne veulent pas construire, car eux sont logés dans les mêmes appartements depuis 30 ans et payent des loyers ridiculement bas. Mais les Genevois actifs, vous, moi et surtout nos enfants qui dans 5 à 10 ans prendront leur envol et auront besoin de logements. Ils auront besoin de logements à des prix acceptables. Cela passe par la fin de la pénurie et donc par la construction de logements évidement de qualité mais également en quantité suffisante pour avoir un impact sur les prix. Ces gens-là, Antonio Hodgers leur a tourné le dos. Une raison simple à cela, les effets de sa décision ne se feront sentir que dans dix ou quinze ans. Il ne sera plus en poste et c’est un successeur que devra éteindre les feux. Au 1er Juin 2017, il y avait 0,51% de logements vacants dans le canton soit 1167 lots. S’ils étaient vacants, c’est uniquement car dans 90% des cas, ils sont trop chers. Nous sommes presque 500’000 à vivre dans ce canton et Genève fait vivre plus d’un million de personnes. Quand on est en charge du logement dans de telles conditions, renoncer à construire, c’est au mieux de la bêtise au pire de la lâcheté politique et électoraliste. 

Egalement disponible ici

15:26 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Il ne suffirait donc plus d'être "vert" pour bien faire?

Écrit par : Mère-Grand | 24/04/2018

Tiens encore un qui ne publie pas les commentaires qui ne le mettent pas en valeur, on dirait Décaillet....
Pauvre À. Marcou, si jeune et déjà tout coincé.

Écrit par : Vincent | 30/04/2018

Cher Vincent,

Non je ne publie pas tout. J'ai pourtant décidé de publier ce petit commentaire histoire que mes lecteurs le voient.

Vous êtes vexé que je n'ai pas publié votre commentaire, j'en suis désolé. Je l'ai trouvé sans intérêt. Pourquoi me direz-vous? Simplement parce que vous auriez pu écrire "Je ne suis pas d'accord avec vous, j'aime bien Hodgers" et en substance, vous auriez dit la même chose. Mais non, vous y parlez de "pseudo vérités", de "dénonciations absurdes" pour finir par dire que mon billet "refoulent cette odeur nauséabonde typiques de ces campagnes électorales où tous les coups semblent permis.".

Je n'y vois aucun fait nouveau, aucun débat. Vous n'aimez pas mon style, c'est votre droit. Ecrivez donc un article pour dire à quel point je suis mauvais. Mais les commentaires, c'est fait pour parler du sujet. Et le sujet, vous ne l'abordez pas. Vous ne parler que de la forme que j'ai choisi. Vous vous muer donc en critique littéraire si j'ose dire. Sauf que comme vous ne signez pas (des Vincent, y'en a des tonnes) si votre avis devait m'intéresser, ce qui est loins d'être le cas, je ne vois pas comment je pourrais juger de sa pertinence ne sachant pas qui vous êtes.

Voici donc pourquoi je ne vous ai pas publié.

Par contre, je vous remercie pour le "Si jeune". Allant sur mes 37 ans, les jeunes commencent méchamment à me donner du Monsieur et du Vous. J'apprécie donc de lire que je suis "si jeune"

Écrit par : Aristos Marcou | 30/04/2018

J'ajouterai encore ceci, sur l'accueil de mon blog il est écrit:

"Merci de respecter les règles fixées par la Tribune de Genève qui nous héberge: soyez courtois, concis et pertinent! Je me réserve le droit de ne pas publier les commentaires anonymes. Au plaisir de vous lire. "

Votre commentaire n'était ni courtois, ni pertinent et de plus comme déjà dit, il était anonyme. Donc vous auriez pu, si vous aviez lu, vous épargner l'écriture. Il était claire qu'il ne serait pas publié.

Écrit par : Aristos Marcou | 30/04/2018

Non seulement je ne suis pas forcément en désaccord avec la totalité de votre texte mais en plus, je ne suis pas un fan absolu d’Hodgers et enfin, je ne suis pas vexé mais juste surpris de voir mon commentaire (pourtant poli) censuré.

Vous faites bien entendu ce que vous voulez et libre a vous de (finalement) me citer que partiellement....

Ceci dit, j’assume et je signe en estimant que des missiles subjectifs lancés contre des candidats en pleine campagne n’apportent grand chose à cette dernière.
J’espere que vous m’en donnez encore le droit....

Quant à mon anonymat, visiblement vous n’etes pas un régulier sur ces blogs parce que mon nom de famille est régulièrement et allègrement mentionnés par tout ceux, et ils sont nombreux, qui aiment s’en prendre à mes blogs et autres commentaires....

Bonne route pareil !

Écrit par : Vincent | 03/05/2018

Revenez sur Post Tenebras Lux Vincent, vous y êtes toujours le bienvenu et je publie tout particulièrement les commentaires censurés ailleurs afin que les autres lecteurs puissent se faire l'image la plus réaliste de celui qui s'expose.

Écrit par : Pierre Jenni | 03/05/2018

Les commentaires sont fermés.