31/01/2017

Le jour où le monde semble s’être arrêté

trumo.jpg

Le 8 novembre 2016 semble être une de ces dates qui restent à jamais historiques.

Cela devait être le jour de la victoire de la première femme à devenir présidente de la première puissance mondiale. Tout le monde la voyait déjà gagner, tous les sondages étaient au vert, même son adversaire devait s’attendre à cette victoire. On nous l’avait dit et redit. Ce serait la victoire d’une femme politique de haut rang face à un monstre capitaliste, milliardaire, raciste et misogyne.

Pourtant, au matin du 9 novembre (en Europe), la surprise sonna sur tous les smartphones restés en veille sagement toute la nuit au côté de leurs détenteurs… Le monstre devenait POTUS!!! Le misogyne était élu face à la gentille dame! Pire, il était élu sans avoir la majorité du peuple.

Depuis, le monde semble s’être arrêté...


Il n’y a plus que lui dans les médias. Il est entré en poste le 20 janvier, il y a donc 10 jours et j’ai le sentiment d’avoir vu plus d’articles sur lui que sur Obama pendant ces 8 ans de présidence. On pourrait qualifier cela de positif, mais il n’en est rien! Jamais je n’aurai lu autant d’articles emprunts de mauvaise foi, de contre-vérités, de propagande et que sais-je, et ce, dans les deux camps. 

Les gens virent à l’hystérie! 

Les partisans du monstre se voient déjà au grand soir, la fin de l’establishment, etc. Et tous appellent à la révolution pour, accrochez-vous, plus d’ordre, de loi et d’interdits. En face, les opposants ne reculent plus devant quelques bassesses que ce soit pour tenter de discréditer cette abomination! Certains recourent même aux photos montages ou à la réinterprétation de la vérité. C’est un macho raciste, tous les coups sont permis! Ce sont des islamogauchistes, qu’ils brûlent en enfer! Voilà ce qu’il se passe! Deux camps qui s’écharpent sans aucun état d’âme… 

Pourtant, ce Monsieur a été élu démocratiquement selon le système électoral peut-être imparfait d’un pays souverain. Ce système fait partie d’un tout qui a fait de ce pays, de très loin la première puissance mondiale et qui a réussit en un peu plus de 200 ans, à faire ce que certains pays du vieux continent ont mis 1000 ans à entrevoir. 

Si nous parlions de l’action politique, cela serait positif, mais je le rappelle, ce n’est pas le cas, nous ne parlons que du bonhomme et de tout ce qui pourrait noircir encore plus son image déjà bien mauvaise pour qui a un minimum de recul face au monde. 

A titre personnel, je n’aurais en aucun cas voté pour lui. Je ne l’aurais pas soutenu et je ne partage pas ses idées. Pourtant il a été élu. Je vois souvent chez les opposants, un certain snobisme qui prétend que ce sont des imbéciles qui l’ont élu. Je pense que c’est bien là que réside le problème. C’est certainement des gens qui ont un niveau scolaire moins élevé qui ont porté ce magnat du rang d’homme d’affaires au rang d’homme le plus puissant du monde. Mais je refuse de les rabaisser en disant que ce sont des imbéciles. Ce sont des gens que nous avons refusé de voir depuis 30 ans. Des gens, que les mêmes qui hurlent aujourd’hui tels des gorets qu’on égorge ont, plus ou moins, volontairement, oublié sur le chemin de la réussite sociale. Des gens dont on a estimé que les inquiétudes étaient dues à leur incapacité à comprendre le monde dans lequel ils vivent. Oui, mais voilà, en 30 ans, nous avons mis plus de gens dans cette caste que nous avons créer de place dans les universités. Alors il serait peut-être temps d’arrêter de gindre. Il serait peut-être temps de se reprendre. Il serait peut-être temps de faire preuve de dignité et de changer. Il serait peut-être temps de prendre en compte tout le monde et surtout, il est temps de se rappeler pourquoi nous ne voulons pas de ce Monsieur et de veiller à ne pas le combattre avec les mêmes armes que lui et ainsi, finalement, devenir ce que nous détestons!

Egalement disponible ici

14:57 Publié dans Humeur | Tags : trump, usa, politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.