10/03/2014

Il savent... Ou pas...

J’ai, dans ma vie, pas mal de centres d’intérêt. La politique comme chacun le sait mais fort heureusement pas uniquement. J’aime le cinéma, la musique, les voitures, la moto etc...

Comme tout le monde, ces centres d’intérêt sont souvent au coeur des discussions que je peux avoir ici et là, avec des proches et des moins proches. 

Dans le cadre de ma passion pour la moto, j’ai eu l’occasion, il y a maintenant quelques années, de faire l’acquisition d’une Harley-Davidson. Contrairement à toutes les motos que j’ai pu posséder par le passé, sur celle-ci, tout le monde a un avis! Positif ou négatif, tout le monde se sent obligé d’y aller de son commentaire, de la personne qui en a une et qui partage sa passion à celui qui affirme que de toutes façons les Harley sont des motoculteurs sur deux roues en passant par celui qui n’a jamais touché un deux-roues de sa vie mais qui vous explique qu’une vrai Harley-Davidson doit comporter un carburateur et non une injection directe.

Depuis 3 ans, je m’étais habitué et j’ai arrêté de répondre tant ma passion est la mienne et que l’avis des autres m’importe peu.

 

Mais le 8 octobre 2013, j’ai pris une grande résolution, j’ai décidé, après 14 ans, d'arrêter de fumer. Je fumais environ 50 cigarettes par jour et je pense que c’était le moment ou jamais d’y renoncer avant que la vie y renonce pour moi. La cigarette a ceci de vicieux d’être le dernier «vice» avouable. Vous conviendrez que s’il est encore socialement acceptable de dire «je fume» si possible suivit de «beaucoup trop», il sera beaucoup plus compliqué de dire lors d’un diner mondain, «je bois» ou «je suis amateur de porno». La cigarette est donc acceptée, facile d’accès et même si elle est désormais bannie des lieux publics, personne ne vous voit comme un pestiféré (sauf quelques intégristes il est vrai) si vous grillez votre sèche à la terrasse de votre bistro préféré.



PHO73079fe2-858f-11e2-a2fd-ed18e25946c5-493x328.jpgDans cette situation et victime d’une dépendance accrue à la nicotine, je me suis tourné vers la cigarette électronique. Après 5 mois je dois dire que c’est une succès total!


Je n’ai plus touché une cigarette depuis le 8 octobre 2013

Je ne crache plus mes poumons le matin

Je constate que lors d’une activité physique intense (genre patin à glace avec les enfants) je suis beaucoup moins voire pas du tout essoufflé

Mon rythme cardiaque est revenu à un niveau proche d’avant que je commence à fumer

Je n’ai pris que 4 kg

Je retrouve des sensations gustatives qui avaient disparues

Je dépense environ 100 francs par mois en E-liquide alors que je dépensais dans les 650 francs pour mes cigarettes de cowboy


Je n’ai constaté aucun effet négatif direct pour le moment en dehors d’une sécheresse de la gorge quand j’ai trop utilisé ma «vapoteuse» sans boire. Je suis donc heureux et à la fin de ce mois, je compte supprimer les liquides nicotiniques afin d’être complètement sevré.


J’ai par contre constaté un effet fortement négatif indirect! Comme pour ma moto, tout le monde a un avis sur la cigarette électronique, tout le monde sait! Depuis que je m’y suis mis, j’ai tout entendu, c’est pire que la cigarette, c’est pas mieux, on ne sait pas ce qu’il y a dedans etc...

Dans un premier temps je ne comprenais pas cet intérêt subit pour un substitut à la cigarette. Mais pourtant, cette psychose semble avoir atteint même les pouvoirs publics. Rendez-vous compte, des anciens fumeurs auraient arrêté de fumer sans cadre légal. Ils auraient pris la décision de sauvegarder leur santé sans en avoir référé à l’Etat. Pire, il ont remplacé un produit que tout le monde sait mortel pour un consommateur sur deux par un produit qui pourrait hypothétiquement, malgré des premier avis disant le contraire, comporter quelques substances suspectées d’avoir des propriétés qui pourraient, bien qu'inoffensives dans l’alimentation et les produits pour bébé, si elle était inhalée d’une mauvaise manière avoir une propension à être potentiellement cancérigène. Comme pouvons-nous laisser faire cela! Il est urgent de légiférer!


Blague à part, de quoi parlons nous? Nous parlons de cigarettes, de petits bâtonnets blancs et jaunes dont la consommation tue environ 10’000 personnes par jour à travers le monde. Nous parlons de les remplacer par un système qui semble efficace si on en juge par les dizaines de millions de dollars déjà investis par des groupes de cigarettiers en lobbying pour le faire interdire ou en réduire l’accès et même pour la remplacer par autre chose bien moins efficace.


Cela fait déjà longtemps que tout nos gouvernements cherchent à faire diminuer la consommation de tabac, il y a désormais une méthode bon marché et efficace qui est en vente libre. Il est temps de jouer franc jeu. Soit on considère le tabac comme un problème de santé publique et on met tout en oeuvre pour en combattre la consommation, soit on considère que c’est avant tout une manne financière énorme pour l’Etat et dans ce cas, on l’assume et on laisse les gens le consommer librement et où ils veulent.


Je suis partisan des liberté individuelles, j’ai cru pendant longtemps que fumer était une liberté. Le jour ou j’ai compris que j’en étais prisonnier, j’ai compris que j’avais tort. On a le choix de commencer, arrêter est une autre affaire.

Je pense qu’aujourd’hui, celui qui dira qu’il ne sait pas que la cigarette est un poison lorsqu’il achète un paquet, soit vit en ermite tel Nicolas de Flu et refuse de voir le monde qui l’entoure, soit est vraiment stupide tant la prévention nous écrase littéralement sous des messages de mise en garde nullement niés par l’industrie du tabac.

 

J’estime donc que chacun peut faire le choix de fumer ou non en parfaite connaissance de cause. Il n’y a donc rien de plus à faire concernant le tabac au niveau législatif. Par contre, concernant la cigarette électronique, porteuse d’espoir pour beaucoup de gros fumeur comme moi, il est vital de la laisser libre d’accès tant que nous n’avons pas de raison solide de penser qu’elle est plus nocive que la cigarette traditionnelle. 


Aristos Marcou


Egalement disponible ici


16:49 | Tags : cigarette, tabac, plr, jlr | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.